l'infographie 
un métier, une passion
Affichage des messages dont le libellé est B.01. Pourquoi est‑ce que des modèles colorimétriques ont été développés?. Afficher tous les messages
Affichage des messages dont le libellé est B.01. Pourquoi est‑ce que des modèles colorimétriques ont été développés?. Afficher tous les messages

B.01. Pourquoi est‑ce que des modèles colorimétriques ont été développés?

0917/2162
B.1.1. La perception des couleurs est un phénomène complexe

La couleur, c’est une réaction physiologique face un stimulus visuel.

C’est quelque chose de très subjectif : une personne ne voit pas les couleurs exactement comme une autre personne les voit, et ne va pas non plus décrire les couleurs avec les mêmes adjectifs, les mêmes termes psychologiques… «Cette couleur est vive, saturée, pure», ou «Cette couleur est terne», ou «C’est un blanc cassé», etc.

Des problèmes peuvent donc survenir lorsque deux personnes doivent définir dans un contrat quelle est exactement la couleur à utiliser pour la réalisation en série d’un imprimé, ou d’un objet.

Ces problèmes sont dus au fait que la perception des couleurs chez l’être humain, c’est un phénomène complexe, et que la description de ces couleurs en utilisant des mots, ça ne fait qu’ajouter encore plus à la complexité.

C’est pourquoi il est utile de définir une méthode simple qui permet de désigner les couleurs avec peu de paramètres, une méthode qui permet de référencer les couleurs.

Les modèles colorimétriques ont été développés dans ce sens…. Les modèles colorimétriques sont un référencement de la lumière telle qu’elle est perçue par l’être humain… Autrement dit, ils sont un référencement de la couleur. Ce sont des systèmes de description de la manière dont l’être humain perçoit la lumière, et l’interprète en tant que couleur.

Comme nous allons le voir il est très difficile de référencer les couleurs de manière fiable, et d’attribuer des nombres aux réactions physiologiques de l’être humain face à des stimuli visuels.

0917/0320
B.1.2. Un exemple qui montre l’intérêt qu’on peut trouver à décrire précisément les couleurs…

Imaginons ceci : vous êtes designer et vous venez de terminer le design d’un objet dont certaines parties sont en plastique et d’autres en métal.

Vous voulez que le plastique et le métal aient une couleur identique, et vous voulez que cette couleur soit précisément le rouge que vous avez choisi.

Vous trouvez un fabricant pour réaliser en série votre objet.

Vous faites appel à un avocat qui rédige le contrat entre vous et le fabricant, et cet avocat vous dit que vous devez décrire précisément la couleur rouge que vous désirez.

Comme faire? Pour désigner précisément cette couleur rouge, vous pouvez utiliser le CIE chromaticity diagram. Il s’agit d’un modèle colorimétrique qui est actuellement beaucoup utilisé… Nous aurons l’occasion de reparler.

Non seulement le CIE chromaticity diagram va vous permettre de préciser quelle est la couleur que vous souhaitez obtenir, mais il va vous permettre également d’indiquer au fabricant à quel point le rouge qu’il va mettre sur les objets pourra s’éloigner du rouge que vous avez précisé sans que cela ne pose de problèmes contractuels. En effet, il faut savoir que dans l’industrie il est impossible de reproduire toujours exactement la même couleur. Plein de facteurs peuvent influencer l’aspect de la couleur, notamment : les composants utilisés pour créer cette couleur peuvent changer pour des raisons économiques, ou encore la technique d’impression peut changer… par exemple une fois ce sera en lithographie offset, une autre fois en flexogravure, etc.

Des entreprises connues utilisent ce modèle colorimétrique…

Par exemple le jaune des emballages de produits Kodak est décrit en utilisant le CIE chromaticity diagram… Ainsi le fabricant d’emballage sait précisément quelle couleur doit se trouver sur les emballages, et il sait également à quel point il peut la couleur des emballages peut s’éloigner de la couleur qui est précisée dans le contrat sans que cela n’engendre de problèmes avec son client.

C’est pour cela que les modèles colorimétriques ont été développés…

Pour permettre de quantifier les différences entre les couleurs, pour savoir si dans une série de produits les différences de couleurs, qui sont inévitables, sont acceptables ou non.

Comme nous le verrons plus loin, les modèles colorimétriques sont également utilisés par les systèmes de gestion des couleurs qui assurent la cohérence des couleurs dans les images quel que soit le matériel qui est utilisé pour montrer ces images… Différents moniteurs, différentes presses offset, etc.
Jargon de l'infographie

les informations s'afficheront sur le site www.Club-Photoshop.com

Logiciels d'animation 2D
Logiciels de montage et trucage video
Techniques d'animation
Techniques de montage et retouche video
Productions d'avant-garde
Suggérez un lien envoyer un mail

convertisseur de devises


Thierry Dambermont est l'auteur
du texte de cette page web
et en reste le détenteur des droits de copyright.

http://www.thierrydambermont.be