l'infographie 
un métier, une passion
Affichage des messages dont le libellé est Cours de Colorimetrie/gestion des couleurs en seconde année du bachelor en infographie : plan du cours 2008-2009. Afficher tous les messages
Affichage des messages dont le libellé est Cours de Colorimetrie/gestion des couleurs en seconde année du bachelor en infographie : plan du cours 2008-2009. Afficher tous les messages

Cours de Colorimetrie/gestion des couleurs en seconde année du bachelor en infographie : plan du cours 2008-2009

Cours 1 /

Démarrage sur le premier travail, à réaliser individuellement :



sujet :

créer un document original à propos d'un sujet spécifique s'inscrivant dans le thème "Les évolutions futures des techniques de l'image numérique", et faire un exposé d'une durée de 5 à 10 minutes en utilisant un ordinateur et un projecteur (qui seront mis à votre disposition).



consignes :

capture, production ex-nihilo, modification, transmission
, diffusion… Choisir un de ces cinq axes de travail, et dans cet axe de travail choisir de vous restreindre à un domaine (= une partie de métier). Vous n'êtes pas obligé de choisir un domaine qui est en rapport avec le métier vers lequel vous vous destinez, et votre sujet ne doit pas nécessairement directement se rapporter à la couleur non plus.

Travaillez avec méthode : trouvez des documents, compilez-les, réécrivez-les, ne faites pas du copier-coller de texte, indiquez les sources de vos informations (noms des livres, URL complètes vers les pages web, etc), récoltez des illustrations ou créez-les (dans le cas où vous créez vous-même les illustrations indiquez clairement votre nom à côté d'elles, cela valorisera votre travail pour la notation), indiquez les sources pour ces illustrations, produisez une page de texte dactylographié seul et mettez toutes les illustrations en annexe.

Utilisez des formats numériques standards, comme par exemple le word, le pdf, le rtf, etc. Dans tous les cas le texte doit pouvoir être sélectionnable et copiable car vos travaux sont susceptibles d'être compilés l'année scolaire suivante pour servir de documentation aux étudiants de première année. Idem pour les images et les videos : elles doivent être accessibles séparément : des images compilées dans un pdf sans qu'elle ne soient accessibles séparément à côté cela ne convient pas.

Dans le document texte que vous rendez indiquez clairement votre nom et votre classe ainsi que l'année scolaire. Indiquez également dans quel axe de travail votre sujet s'inscrit, et quel domaine il concerne… Exemple Diffusion / Web design / Le format JPEG2000



conseils :

1. La différence entre "transmission" et "diffusion" : la transmission c'est d'un point à un autre, et la diffusion c'est d'un point à plusieurs autres.
2. Dans l'axe "transmission" vous pouvez également parler des formats d'images.
3. Restez pratiques : le moins de théorie possible, et s'il y en a : elle doit être reliée à son application pratique, et dans la proportion théorie/pratique c'est la pratique qui doit prendre la plus grande place.





Pour l'examen de seconde session ce sont les mêmes consignes mais…
- Si votre nom apparait dans la liste des sujets choisis pour votre classe, avec votre sujet à côté de votre nom, alors vous pouvez présenter ce sujet-là.
- Si votre nom n'apparait pas dans la liste des sujets choisis pour votre classe alors vous devez choisir un sujet qui n'a été choisi par AUCUN étudiant d'AUCUNE classe de seconde.
- Si vous souhaitez changer de sujet alors vous devez choisir un sujet qui n'a été choisi par AUCUN étudiant d'AUCUNE classe de seconde.

AFFICHER LA LISTE DES SUJETS POUR LES CLASSES 2TIA 1 ET 2
AFFICHER LA LISTE DES SUJETS POUR LES CLASSES 2TIA 3 ET 4
AFFICHER LA LISTE DES SUJETS POUR LES CLASSES 2TIB 1 ET 2
AFFICHER LA LISTE DES SUJETS POUR LES CLASSES 2TIC 1 ET 2
AFFICHER LA LISTE DES SUJETS POUR LES CLASSES 2TIC 3
AFFICHER LA LISTE DES SUJETS POUR LES CLASSES 2TID 1 ET 2


Ces consignes sont également affichées aux valves officielles de l'école.





briefing pour le cours suivant :
Au cours 2 venir avec une ou plusieurs propositions de sujets et en parler au professeur pour validation avant de commencer à travailler sur le sujet. Attention : même si vous avez parlé de votre projet de sujet au professeur durant le cours 1 il n'a pas inscrit votre choix : c'est seulement à partir du cours 2 que le professeur commencera à récolter véritablement les sujets choisis.




Cours 2 /

a. Se familiariser (schémas, vocabulaire, notions…) avec les prérequis pour aborder la gestion des couleurs : en regardant le contenu de http://www.colourmanagement.fr + les blogs associés (1. La couleur : les bases, 2. La couleur : perception et interprétation, 3A. La couleur : les modèles colorimétriques (partie 1), 4A. La gestion des couleur dans Photoshop (partie 1) : la calibration et le profilage du moniteur, 4B. La gestion des couleur dans Photoshop (partie 2) : les réglages)

b. Voir le blog du cours de Graphisme Bitmap avec Adobe Photoshop http://www.Club-Photoshop.com et relever la matière que vous souhaiteriez revoir. Vous pourrez en parler au professeur lors d'un des cours suivants.

c. Enoncer par écrit un problème que vous rencontrez dans la pratique quotidienne de l'infographie, un problème lié à la reproduction de la couleur, puis en parler au professeur lors d'un des cours suivants.

d. Soumettre au professeur le sujet que vous avez choisi pour le travail demandé au premier cours.





Cours 3 /

Pour ce troisième cours vous devez absolument discuter avec le professeur du sujet du travail demandé. Il faut se mettre d'accord sur le sujet précis. N'attendez pas les cours suivants car il faut choisir un sujet qui n'a pas encore été choisi par un autre étudiant de votre classe. Et si vous tardez vraiment trop à donner votre sujet à un certain moment il vous faudra choisir un sujet qui n'a encore été choisi par aucun étudiant de seconde année, toutes classes confondues.

Durant ce troisième cours le principe de base de la gestion des couleurs sera expliqué. Pour cela des schémas seront dessinés au tableau. On fera bien la différence entre "couleurs encodées" et "couleur visibles"… En effet il arrive que des explications à propos de la gestion des couleurs, notamment celles qu'on trouve sur le web, soient très difficilement compréhensibles, si ce n'est par ceux qui savent déjà, parce que justement elles ne font pas la différence entre ces deux "états de la couleur".

Ce sera l'occasion de parler du sRGB, une norme de fabrication d'appareils. Norme mise au point par le consortium HP/Microsoft et qui a pour but de régler le problème de la reproduction des couleurs.

Ce sera également l'occasion de parler du diagramme de chromaticité xyY couramment utilisé dans l'industrie graphique afin de permettre la comparaison de performances d'appareils.

Ensuite il y aura des démonstrations pratiques dans Photoshop. Elles seront faciles à comprendre car les schémas au tableau auront préparé le travail.


Rappel :
avant votre 4ème cours vous devez avoir choisi un sujet qui n'a encore été choisi par aucun étudiant de votre classe.

Attention :
une fois que toutes les classes auront eu leur 3ème cours la liste des sujets de toutes les classes sera affichée aux yeux de tous, et si vous n'avez pas encore choisi un sujet vous devrez à ce moment en choisir un qui n'a été pris par aucun autre étudiant, toutes classes confondues. Même chose si vous choisissez de changer de sujet.





Cours 4 /

Durant ce cours nous parlerons de la modification d'un profil générique fourni par un fabricant de moniteur, et de son utilisation. Un diaporama sera projeté. Le diaporama et les commentaires dits en classe sont disponibles ici :
http://monitor-profiling.blogspot.com/2007/12/calibration-et-profilage-avec-adobe.html

Dès ce 4ème cous avez aussi la possibilité de présenter votre exposé aux autres étudiants de votre classe. Pour éviter que tout le monde perde son temps : avant de faire votre exposé votre travail écrit doit avoir été validé par le professeur : DURANT LE COURS (pas en dehors du cours) vous lui avez montré une page imprimée (inutile de montrer les images), ou une page affichée sur un portable, ou bien encore vous lui avez envoyé un mail contenant votre travail, ou vous lui avez prêté une clé USB contenant votre travail et il l'a lu en classe sur son ordinateur.

Par ailleurs vous avez la possibilité de venir montrer votre travail chaque fois que le professeur se trouve dans l'école : venez 30 minutes avant la fin d'un de ses cours, qu'il s'agisse d'un cours de première ou de seconde, peu importe.





Cours 5 /

Ce 5ème cours est encore une fois l'occasion pour les étudiants de présenter leur exposé au reste de la classe.

Durant ce cours vous apprendrez aussi ce qu'est la courbe spectrale de la couleur d'un objet, ou d'un éclairage, et la courbe de réflectivité d'un objet.

Vous apprendrez que l'éclairage par tubes fluorescents est à éviter lorsqu'on est créatif avec la couleur car cela génère des problèmes de métamérisme…

Vous apprendrez ce qu'est le métamérisme : il sera expliqué à l'aide de schémas qui montrent des courbes spectrales d'éclairage et des courbes de réflectivité d'objets.

On comprendra aussi que bien qu'un éclairage par tube fluorescent puisse présenter une certaine coloration qui convient pour visualiser les documents imprimés et les matières, une coloration perçue comme neutre, les problèmes de pics d'énergie de l'éclairage par tubes fluorescents subsistent et le problème du métamérisme aussi par conséquent !

Pour une compréhension encore plus approfondie de tous ces phénomènes vous êtes invités à lire le contenu du blog du cours, et plus particulièrement cette partie-çi, qui sera utilisée durant l'exposé : http://color-indepth.blogspot.com/

N'hésitez pas à poser des questions au professeur à propos de ce que vous aurez lu.





Cours 6 /

Ce 6ème cours est encore une fois l'occasion pour les étudiants de présenter leur exposé au reste de la classe.

Au cours précédent vous avez appris ce qu'est une courbe spectrale. Vous êtes maintenant aptes à comprendre le document intitulé "Imprimer des photographies avec des encres rvb, est-ce possible?". Lisez ce document en classe. Il est disponible en plusieurs versions : seule la présentation change, vous pouvez donc choisir de lire n'importe laquelle des ces cinq versions…

Gestion des couleurs : imprimer des photographies avec des encres RVB, est-ce possible ? (première version) (3 Mb, Thierry Dambermont)

Gestion des couleurs : imprimer des photographies avec des encres RVB, est-ce possible ? (seconde version) (1,6 Mb, Thierry Dambermont)

http://www.crayons.be/infographie/image_numerique2.htm

http://fr.calameo.com/books/0000160055e3da18ec112

http://fr.calameo.com/books/00001600593e6094b35ff

A la suite de cette lecture vous comprendrez dans le détail pourquoi il est nécessaire d'utiliser des encres Cyan, Magenta, jaune et Noire pour imprimer des photographies sur le papier.

Posez des questions au professeur à ce propos.

Ensuite vous pourrez effectuer une recherche sur le web ou dans la bibliothèque à propos de procédés d'impressions qui sont plus performants que la quadrichromie… notamment le procédé en hexachromie de la société Pantone qui permet d'augmenter le nombre de couleurs imprimables grâce à l'utilisation d'encres rouge et verte en plus des quatre encres habituelles de la quadrichromie. Vous comprendrez facilement pourquoi lors de la transformation de l'image bitmap en une image rippée (du mot rip, raster image processing) les points de trames rouges et verts ne se trouvent jamais au même endroit de l'image : cela créerait du noir ! Vous comprendrez aussi que lorsque vous voulez créer un poster qui montrent des couleurs vives comme sur le moniteur ce procédé d'impression est un bon choix.

Vous pourrez effectuer une recherche également à propos d'autres types d'impressions hi-fi (high fidelity, haute fidélité) qui font intervenir une septième encre : le violet. C'est réservé à l'impression d'ouvrages dans lesquels la bonne restitution de la couleur est primordiale, notamment les ouvrages qui reproduisent des oeuvres d'art. Une recherche également à propos des techniques d'impressions qui font intervenir l'utilisation d'encres grises à différentes intensités, ceci afin de reproduire au mieux les nuances des images grises. En effet sans cela la reproduction d'images grises, en n'utilisant qu'une seule encre, ne donne pas de résultats "haute fidélité" : une couche 8-bit numérique ne permet de reproduire que 256 niveaux de gris différents, tandis qu'en procédé analogique, c'est-à-dire en utilisant une caméra de reproduction de documents, il était possible d'obtenir bien plus de niveaux de gris. De telles caméras ont été totalement abandonnées vers la milieu des années 90, mais désormais les derniers développement du numérique permettent de retrouver la qualité de ces reproductions noir et blanc d'antant.

Au cours précédent vous avez également appris ce qu'est le diagramme de chromaticity xyY. Vous avez appris qu'il permet de comparer les performances d'appareils. A ce cours-ci nous nous en servirons encore pour expliquer les différents modes de rendu utilisés en gestion des couleurs. A la suite de l'explication vous comprendrez pourquoi le but de la gestion des couleurs n'est pas toujours de reproduire les couleurs à l'identique. Parfois dans une opération de conversion d'un espace colorimétrique à un autre toutes les couleurs changent… C'est voulu, et le résultat est meilleur ainsi !




Cours 7 /

Ce 7ème cours est encore une fois l'occasion pour les étudiants de présenter leur exposé au reste de la classe.

Au cours #3 vous avez appris ce qu'est le diagramme de chromaticity xyY. Vous avez appris qu'il permet de comparer les performances d'appareils. A ce cours-ci nous nous en servirons (dans une version simplifiée) pour expliquer les différents modes de rendu utilisés en gestion des couleurs. A la suite de l'explication vous comprendrez pourquoi le but de la gestion des couleurs n'est pas toujours de reproduire les couleurs à l'identique. Parfois dans une opération de conversion d'un espace colorimétrique à un autre toutes les couleurs changent… C'est voulu, et le résultat est meilleur ainsi !



des sites avec des explications et des schémas…

http://www.newsandtech.com/issues/2004/03-04/pt/03-04_rendering.htm

http://www.signindustry.com/computers/articles/2007-05-01-SGIA-Shell-RenderingIntents.php3




des sites avec des explications…

http://publib.boulder.ibm.com/infocenter/printer/v1r1/index.jsp?topic=/com.ibm.printers.plngcfgguideyuma/g6apcmst188.htm


Perceptual If an image includes any colors that are out-of-gamut for the printer, the printer adjusts all the colors in the image, even those that are already in the gamut of the printer, so they are all in-gamut and maintain their color relationships to each other. The result is an image that is visually pleasing, but is not colorimetrically accurate. The perceptual rendering intent is useful for general reproduction of images, particularly photographs.


Saturation If a print job includes colors that are out-of-gamut for the printer, the printer replaces the out-of-gamut color with the nearest color in the gamut. It also adjusts the in-gamut colors so that they are more vivid. Saturation is the least used rendering intent, but it is useful for business graphics, such as images that contain charts or diagrams.


Media-relative colorimetric If a print job includes colors that are out-of-gamut for the printer, the printer substitutes the nearest in-gamut color; in-gamut colors are not adjusted. Colors printed on papers with different media white points might not match visually. The media white point is the color of the paper that the print job is printed on. For example, if you print an image on white paper, on off-white paper, and on blue paper using the media-relative colorimetric rendering intent, the printer uses the same amount of ink or toner for each one and the resulting color is technically the same. However, the images might seem different because your eyes adjust to the color of the background and interpret the color differently. This rendering intent is typically used for vector graphics.


Absolute colorimetric All colors are mapped using the same method as the media-relative colorimetric rendering intent, however, all colors are adjusted for the media white point. For example, if you print an image on white paper, on off-white paper, and on blue paper using the media-relative colorimetric rendering intent, the printer adjusts the ink or toner used for each one. The resulting color is technically not same, but the images might look the same because of the way your eyes interpret them in relationship to the color of the paper. The absolute colorimetric rendering intent is typically used for logos.




http://dba.med.sc.edu/price/irf/Adobe_tg/manage/renderintent.html


Perceptual Compresses the total gamut from one device's color space into the gamut of another device's color space when one or more colors in the original image is out of the gamut of the destination color space. This preserves the visual relationship between colors by shrinking the entire color space and shifting all colors – including those that were in gamut.


Saturation Reproduces the original image color saturation (vividness) when converting into the target device's color space. In this approach, the relative saturation of colors is maintained from gamut to gamut. This render intent is primarily designed for business graphics, where the exact relationship between colors (such as in a photographic image) is not as important as are bright saturated colors.


Relative Colorimetric When a color in the current color space is out of gamut in the target color space, it is mapped to the closest possible color within the gamut of the target color space, while colors that are in gamut are not affected. Only the colors that fall outside of the destination gamut are changed. This render intent can cause two colors, which appear different in the source color space, to be the same in the target color space. This is called "clipping." Relative colorimetric is the default method of color conversion built into Photoshop 4.0 and earlier.


Absolute Colorimetric Colors match exactly with no adjustment made for white point or black point that would alter the image's brightness. Absolute colorimetric is valuable for rendering "signature colors", those colors that are highly identified with a commercial product such as the yellow used by the Eastman Kodak Company, or the red used by the Coca-Cola Company.



Sondage : souhaitez-vous faire de la gestion des couleurs sous OSX ou sous Windows ?

Jargon de l'infographie

les informations s'afficheront sur le site www.Club-Photoshop.com

Logiciels d'animation 2D
Logiciels de montage et trucage video
Techniques d'animation
Techniques de montage et retouche video
Productions d'avant-garde
Suggérez un lien envoyer un mail

convertisseur de devises


Thierry Dambermont est l'auteur
du texte de cette page web
et en reste le détenteur des droits de copyright.

http://www.thierrydambermont.be